Il n'y a aucun article dans votre panier.

Mon panier

Qté: 0
Total: 0

Produit ajouté à votre panier !

Afficher le panier »
Torrey Pines

La Canadienne Beth Underhill remporte le Grand Prix Rolex de La Baule en France

La Baule (France) – La cavalière olympique canadienne Beth Underhill (Mulmer, Ontario) a remporté le Grand Prix Rolex de La Baule ce dimanche à la clôture des épreuves CSIO5* du Jumping International de La Baule en France.

La cavalière a livré un double sans-faute avec Dieu Merci van T&L vendredi, permettant au Canada de se loger au troisième rang de la Coupe des Nations à 250 000 €. La performance du couple a également été sans faille au Grand Prix Rolex de 500 000 € du dimanche, où il a livré un sans-faute en première manche, rejoignant ainsi les 11 autres athlètes qui se sont qualifiés pour la deuxième manche.

Sous les feux du stade François André, le duo s’est attaqué au parcours de deuxième ronde dessiné par le maître de piste français Gregory Bodo où ils ont signé un autre sans-faute en 43,77 secondes, le temps à battre. Personne n’ayant réussi à les rattraper sans renverser de barres, la victoire est revenue à Beth Underhill et l’étalon Belgian Sport Horse de 13 ans (Toulon x Corrado I) appartenant à la Rein Family LLC et aux Torrey Pines Stable inc. Le Brésilien Yuri Mansur, sur Vitiki, a été le seul autre cavalier à réaliser un double sans-faute, mais son temps de 45 secondes l’a relégué au deuxième rang. Encourant tous les deux quatre fautes en un temps de 41,66 secondes, le Français Pierre Marie Friant sur Urdy d’Astree et le Belge Gregory Wathelet sur Nevados S ont terminé à égalité en troisième position.

« Il a été spectaculaire toute la semaine et n’a fait aucun faux pas », a dit Beth Underhill de sa monture championne. « Il m’a tout donné sans hésitation et se surpassait à chaque manche. »

L’athlète, qui dirige sa propre entreprise d’entraînement, les Beth Underhill Stables (King City, Ontario), a commencé à monter des chevaux pour Éric Lamaze au début de la saison lorsque le champion olympique de 2008 a dû prendre du recul pour des raisons de santé. Depuis, l’athlète a officiellement annoncé sa retraite de la compétition et accepté avec enthousiasme le rôle de chef d’équipe de l’équipe canadienne de saut d’obstacles.

La cavalière de 59 ans raconte : « Quand je suis entrée en piste pour la deuxième manche, Éric m’a dit : “C’est à toi de jouer.” J’ai été galvanisée. J’ai pensé à tout ce qu’Éric a fait pour nous et à cette nouvelle chance qu’il m’a donnée à ce stade de ma carrière. Chacun et chacune des athlètes canadien(ne)s voulait faire en sorte que cette semaine compte. Je voulais bien me défendre et mettre en pratique tout ce que nous avons travaillé. Je voulais le faire pour Éric. Je suis absolument enchantée de ce résultat! »

Acquis à l’été 2020, Dieu Merci van T&L est une copropriété des Torrey Pines Stable Inc. d’Eric Lamaze et de la Rein Family LLC (propriété de Mark Rein et Tara Dow-Rein). Avant La Baule, Beth Underhill ne l’avait présenté en concours que deux semaines en mars au Winter Equestrian Festival de Wellington (Floride).

« Mark nous envoyait des textos après chaque ronde pour nous encourager. On ne pourrait demander mieux comme propriétaires », a dit la gagnante de ceux à qui le comité de saut d’obstacles de Canada Équestre a décerné le titre de Propriétaire de l’année de 2021. « Mark et moi montions ensemble il y a des années, lorsque j’étais junior. Il est canadien et adore notre sport. Nous sommes si reconnaissants du soutien de Tara et lui à ce niveau et de tout ce qu’ils ont fait pour nous permettre de nous rendre jusqu’ici. Je suis remplie de gratitude d’avoir un cheval de ce calibre. »

« J’ai été très émue de voir le drapeau canadien s’élever au son de l’hymne national ainsi que toute l’équipe derrière nous », a poursuivi la cavalière, qui a représenté le Canada aux Jeux olympiques de Barcelone 1992 sur Monopoly. « De participer à un concours comme La Baule, c’est un rêve qui se réalise pour moi. La foule était électrisante et si accueillante pour les Canadiens. Je crois qu’elle a un faible pour nous grâce au riche passé d’Éric à ce concours. Ce fut une semaine incroyable. Nous avons atteint notre cible. »

Eric Lamaze a remporté le Grand Prix de La Baule à deux reprises sur Hickstead (2011), avec qui il a remporté l'or individuel et l'argent par équipe aux Jeux olympiques de Beijing, et sur Powerplay (2014).

« Nous ne pourrions être plus heureux pour le Canada. Beth est restée au sommet de sa forme après la Coupe des nations », a déclaré Eric Lamaze. « Elle a livré une excellente performance. Le parcours du Grand Prix était grandiose et bien réfléchi. Beth a été assez rapide pour réussir la deuxième manche, mais a su contrôler sa vitesse. Elle a fait ce qu’elle avait à faire pour le niveau et cela a porté ses fruits. Beth a un air puissant sur ce cheval. Sa victoire au Grand Prix de La Baule est une grande réussite pour sa carrière. »

« Je suis fier de la victoire de Beth, mais je suis également fier de tous les membres de l’équipe canadienne, qui avaient une attitude du tonnerre, qui ont tout pris en charge et qui se sont soutenus tout au long de la semaine », a ajouté M. Lamaze. « J’ai concouru seul en Europe durant plusieurs années. Certaines équipes ont éventuellement pu s’y rendre, mais le tout n’était pas particulièrement organisé. Les événements de cette semaine démontrent bien que le meilleur est à venir pour le Canada. »

Ce matin, je me promenais dans la zone des commerçants et je suis tombée sur les plaques des vainqueurs précédents », a conclu la vainqueur. « J’ai remarqué que le Canada a remporté la Coupe des nations en 1970 et qu’Eric a remporté le Grand Prix deux fois sur Hickstead et Powerplay. Je me suis dit; ne serait-ce donc pas magique de me joindre à ce groupe? »

En cette 61e édition du concours, Beth Underhill et Dieu Merci van T&L ont bien réussi à inscrire leurs noms dans l’histoire de La Baule.

Pour en savoir plus sur le CSIO5* de La Baule et voir tous les résultats, dont la vidéo de la performance gagnante de Beth Underhill, veuillez visiter le site Web www.labaule-cheval.com.

PHOTO:
Beth Underhill (Mulmer, Ontario) a remporté le Grand Prix Rolex à 500 000 € de La Baule sur Dieu Merci van T&L (propriété de Rein Family LLC et Torrey Pines Stable Inc.)

Source : Pierre Costabadie/Scoopdyga.com

Beth UNDERHILL of Canada riding DIEU MERCI VAN T & L L’athlète olympique canadienne Beth Underhill et Dieu Merci van T&L ont livré un double sans-faute à la Coupe des nations dotée de 250 000 € avant de remporter le Rolex Grand Prix à 500 000 € de La Baule (France). Source : Pierre Costabadie/Scoopdyga.com

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.